Aller au contenu

Genres et sexualités


  • Darmangeat et Augereau : Aux origines du genre

    L'irruption, dans l'actualité occidentale des dernières années, du thème des violences faites aux femmes et, plus généralement, des multiples obstacles auxquels se heurte l'égalité des sexes, a stimulé l'intérêt pour l'histoire - et la préhistoire - des rapports de genre. Diverses productions, écrites ou télévisuelles, ont ainsi effectué une relecture des savoirs et des préjugés sur ce thème, proposant généralement l'image d'une femme préhistorique active, libre et émancipée. Mais que sait-on réellement aujourd'hui des rapports de genre dans la préhistoire des sociétés humaines ? Par quelles méthodes ces réalités sociales depuis longtemps disparues peuvent-elles être reconstituées ? Comment éviter de projeter des visions fantasmées sur un si lointain passé ? De quelles manières celui-ci continue-t-il de représenter un enjeu dans les positionnements contemporains ? Cet ouvrage revient notamment sur quelques célèbres découvertes archéologiques et leurs interprétations. édition : octobre 2022

    Prix promo 9,50 € Prix normal 9,50 €
  • Fortunati Leopoldina : L'arcane de la reproduction, femmes au foyer, prostituées, ouvriers et capital

    L’Arcane de la reproduction Leopoldina Fortunati Femmes au foyer, prostituées, ouvriers et capital Essai traduit de l’Italien par Marie Thirion Ce livre est une héré­sie qui manie les caté­go­ries marxien­nes sans dog­ma­tisme en uti­li­sant les armes de la cri­ti­que fémi­niste. Il pro­pose un examen sys­té­ma­ti­que explo­rant les rap­ports réels que le capi­tal entre­tient en secret avec les pour­voyeu­ses de soins, de sou­ri­res et de sexe. L’appa­rente natu­ra­lité de l’amour et du couple est une puis­sante idéo­lo­gie qui invi­si­bi­lise le fonc­tion­ne­ment et la fonc­tion de la famille capi­ta­liste. Portée par l’ambi­tion de démys­ti­fier l’arcane de la repro­duc­tion, Fortunati fait appa­raî­tre dans toute sa com­plexité le pro­ces­sus de (re)pro­duc­tion de la mar­chan­dise force de tra­vail qui est en jeu der­rière la subor­di­na­tion des femmes. Rejetant la thèse du tra­vail ména­ger impro­duc­tif, cette démons­tra­tion théo­ri­que auda­cieuse rabat les cartes de la théo­rie de la valeur et sou­tient que l’extor­sion de la plus-value domes­ti­que est cru­ciale à l’accu­mu­la­tion du capi­tal. Le monde de la repro­duc­tion s’impose comme le miroir de la pro­duc­tion, comme un lieu bom­bardé par mille com­por­te­ments de rébel­lion, comme le rejet de la mater­nité, du mariage ou de l’hété­ro­sexua­lité. L’atten­tion portée ici à la crise de la famille sous l’impact de la restruc­tu­ra­tion et des luttes est à la fois une archéo­lo­gie du pré­sent et un atout pour penser un chan­ge­ment de cap fémi­niste révo­lu­tion­naire. Aux anti­po­des des appro­ches libé­ra­les et de la gauche mas­cu­line, Fortunati appuie la lutte contre le tra­vail, à partir du tra­vail domes­ti­que et du tra­vail du sexe, pour la des­truc­tion défi­ni­tive du tra­vail. Leopoldina Fortunati est une fémi­niste marxiste ita­lienne née en 1949 et mili­tante opé­raïste dans les années 1970. Elle est aujourd’hui cher­cheuse et pro­fes­seure de socio­lo­gie à l’uni­ver­sité d’Udine spé­cia­li­sée dans l’impact social de la tech­no­lo­gie et des nou­veaux médias. édition : octobre 2022

    20,00 €
  • Koechlin Aurore : La norme gynécologique, ce que la médecine fait au corps des femmes

    Parmi les spécialités traitant de la santé des femmes, la gynécologie occupe une place à part : elle ne porte pas sur un moment particulier de la vie corporelle, comme la maladie, la grossesse ou l’accouchement, mais consiste à suivre les patientes sans raison médicale apparente de la puberté jusqu’à la mort. Elle repose donc sur l’idée que les femmes nécessitent un suivi spécifique et régulier en matière de prévention et de contraception. Ainsi se manifeste la « norme gynécologique », d’autant plus puissante qu’elle est invisible. Pour saisir son fonctionnement et défaire son évidence, Aurore Koechlin a choisi de mener l’enquête auprès de professionnel·le·s de santé et de patientes. Elle examine en féministe, au plus près de l’expérience, le suivi gynécologique, ses étapes et ses effets psychiques, la culpabilité ou l’angoisse qu’il suscite parfois, la normalisation de la douleur qu’il implique, sans oublier les inégalités face au soin. À l’heure où la gynécologie suscite interrogations et critiques, sur la pilule et le respect du consentement des patientes par exemple, ce livre constitue une ressource indispensable, vivante et nuancée, pour comprendre ce que la médecine fait au corps des femmes. Aurore Koechlin Aurore Koechlin est docteure en sociologie. Elle est l’autrice de La Révolution féministe (Amsterdam, 2019). édition : 9/2022

    20,00 €
  • La Déferlante n°8, jouer / Despentes et Poutou

    "Dans ce dernier numéro de l'année, La Déferlante prend pour thème JOUER. Dès la petite enfance, les rayons jouets des magasins distinguent jeux de filles et jeux de garçons. Des stéréotypes qui perdurent bien au-delà des cours de recréation, notamment dans l'industrie du jeu vidéo. Comment rebattre les cartes ? Egalement au sommaire : une rencontre percutante entre l'écrivaine Virginie Despentes et l'ex candidat du NPA à la présidentielle Philippe Poutou ; un portrait de la bédéiste états-unienne Alison Bechdel, figure majeure de l'autofiction dessinée ; un grand débat sur les liens entre politique, mémoire et création artistique : "Que faire des oeuvres problématiques ? " . Et toujours des chroniques, des papiers Histoire, le strip de Lisa Mandel. édition : novembre 2022

    19,00 €
  • Suzy Rojtman (dir) : FEMINISTES ! Luttes de femmes, lutte de classes

    Résumé Le mouvement féministe contemporain en France a plus de cinquante ans, un temps d'histoire, histoire d'un enthousiasme fou de se retrouver ensemble, émaillé de victoires décisives, mais jalonné de difficultés face à un patriarcat qui se défend bec et ongles. Dans cette histoire, on oublie souvent une des actrices essentielles ? : la "tendance lutte de classes" comme elle s'est définie elle-même, après Mai 68, dans les années 1970. Restituer cette histoire occultée, c'est le but de ce livre, réalisé à partir de trois colloques organisés par le Collectif national pour les droits des femmes. Il aborde l'histoire pionnière du MLF et de toutes ses tendances ? : celle des groupes femmes créés dans les entreprises et les quartiers, celle des militantes d'extrême gauche, de gauche, des syndicalistes, qui, impliquées avec conviction, ont bataillé dans leurs organisations respectives. L'histoire des luttes ouvrières où les femmes ont dû s'affirmer (Lip, Renault, banques, Chèques postaux). L'histoire méconnue des groupes de femmes immigrées ou dans les populations colonisées. L'histoire des luttes pour la visibilisation et l'affirmation des lesbiennes. C'est aussi celle de la conquête du droit à l'avortement et son remboursement, celle de la création de collectifs féministes ? : contre le viol et contre le racisme ? ; de l'unité avec la création de la Maison des femmes de Paris, d'Elles sont pour et du Collectif national pour les droits des femmes, des combats internationaux avec la Marche mondiale des femmes. C'est la parole de ses actrices elles-mêmes qui donne corps et vie à cette histoire. Ce sont les contributions de 28 autrices qui donnent corps à ce livre, illustré avec des documents d'époque. Edition : décembre 2022

    20,00 €
  • Vogel : Le marxisme et l'oppression des femmes

    Paru en 1983, le livre de Lise Vogel s'est largement imposé comme un classique dans les théories féministes et de la reproduction sociale. L'enjeu de l'ouvrage est double : dans une perspective d'histoire des idées, il propose une recension et une analyse critique des élaborations du marxisme classique sur la question des femmes (depuis Marx et Engels jusqu'aux principaux théoriciens et théoriciennes de la Deuxième Internationale) , sur le plan de l'élaboration théorique, il s'efforce de penser, dans le cadre de l'analyse économique marxienne du mode de production capitaliste, le rôle de l'oppression des femmes dans la sphère de la reproduction. Cette édition le rend disponible pour la première fois en français.
    édition septembre 2022

    Prix promo 22,00 € Prix normal 22,00 €