Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Marx et Engels » Marx Lincoln » Critiques
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2018-2019** (38)
Afrique (35)
Allemagne (36)
Amérique Latine (46)
Anarchie (35)
Antilles (12)
Art, théâtre, poésie, photos (17)
Asie (9)
Bandes dessinées (118)
Beaux livres (9)
Benjamin Walter (19)
Bensaïd Daniel (40)
Boutique
Chine (4)
Colonisation et esclavage (35)
Commune de 1871 (34)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (16)
DVD-CD-CDrom-VHS (70)
Dissidences revue (7)
Ecologie (60)
Economie (119)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (36)
En lengua espanola (1)
Enfants (54)
Espagne-Portugal (58)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (10)
Ex-URSS (23)
Fascisme / Extrême-droite (57)
Front populaire (9)
Gauche radicale (55)
Genres et sexualités (190)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (137)
Homo- sexualités (9)
Immigration et/ou postcolonialis (59)
Italie (13)
Justice injustice prison (17)
Lénine (29)
Mai 68 (34)
Mandel Ernest (12)
Marx et Engels (73)
Marxisme XXIè siècle (52)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (157)
Médias (21)
Naville Pierre (8)
Nouveau Parti Anticapitaliste (59)
Pays arabes (32)
Philosophie (141)
Polars (116)
Politique (168)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (80)
Quatrième Internationale - LCR (116)
Question juive (42)
Question nationale (12)
Romans et littérature (193)
Rosa Luxemburg (22)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (83)
Santé et sciences (27)
Sociologie du travail (56)
Syndicalisme (37)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (38)
USA (70)
Victor Serge (17)
Marx, Lincoln : Une révolution inachevée
[Marx Lincoln]
21.10 €
par Didier EPSZTAJN Date d'ajout : jeudi 17 mai, 2012
« Au delà des divergences profondes entre les deux formations sociales, ces imaginaires nationaux incompatibles jouèrent manifestement un rôle dans la précipitation du conflit »

J’ai choisis en titre une phrase de l’auteur qui exprime clairement que les déterminations socio-économiques ne sauraient, à elles-seules, expliquer des événements. Il me semblait important de souligner la dimension de la nation, comme imaginaire pesant matériellement, pour me démarquer avec l’auteur des conceptions étriquées et réductrices de certaines analyses se réclamant de Marx.

Dans son introduction, Robin Blackburn va explorer « les raisons qui ont amené ces deux hommes (Lincoln et Marx), issus de deux mondes si dissemblables et porteurs de conception si contraires, à se retrouver sur une question d’importance historique, amenant ainsi deux mondes à entrer brièvement en contact. »

Contrairement à une construction historique établie, les positions d’Abraham Lincoln sur l’esclavage étaient au départ modérées : « il était opposé à toute expansion de l’esclavage ». Contre la simplification de l’histoire, Robin Blackburn montre que cette guerre ne saurait être résumée par la Sécession, l’affrontement entre Nord et Sud, ou celle plus caricaturale des bons contres les méchants. Il montre la complexité des positions des forces sociales en devenir et explique les interventions de l’Association internationale des travailleurs (AIT, Première Internationale). Marx et l’AIT avaient perçu l’enjeu potentiel des affrontements : réorganisation sociale, émancipation des individu-e-s et des groupes sociaux.

L’émancipation des esclaves ne fut donc pas une politique en ligne droite menée par Lincoln, mais une (re)composition de forces politiques et sociales de grande ampleur dans laquelle les esclaves eux-mêmes ont joué un rôle déterminant. « Cependant,alors que les abolitionnistes et les républicains radicaux dénonçaient la modération calculée de Lincoln, ce seront les actions de quelques milliers d’esclaves rebelles, agissant en dehors du système politique – les ”contrebandes” – qui permettront aux radicaux de faire valoir leurs arguments à Washington ». L’abolition de l’esclavage ne tomba du ciel et ne peut-être séparée des autres dimensions des conflits sociaux de cette guerre civile. Et il fallut attendre pour que soit adopté le quatorzième amendement accordant l’égalité politique aux hommes noirs, lequel laissait les femmes à l’écart du droit de vote. La temporalité des événements, ses conditions et cet amendement incomplet peuvent être caractérisés, en regard des potentialités, comme une défaite politique qui laissera des traces.

En un certain sens, il s’agissait d’une combinaison d’une guerre à multiples facettes, « civile » incluant le potentiel d’une révolution. Révolution inachevée ou potentiel de révolution et de contre-révolution « Ainsi que Marx le perçut, la crainte sudiste du républicanisme et de l’abolitionnisme radical imprégna la sécession d’une vocation et de visée prématurément contre-révolutionnaire ».

Extrait d'une note de lecture sur l'introduction de Robin Blackburn, parue sur le blog "entre les lignes entre les mots"

Classement : 4 sur 5 étoiles ! [4 sur 5 étoiles !]
Retour Ecrire une critique

Ajouter au panier

Panier plus
vide
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Marx, Karl
Autres articles
Critiques plus
Marx, Lincoln : Une révolution inachevée
« Au delà des divergences profondes entre les deux formation ..
4 sur 5 étoiles !
Nouveautés plus
"Maroon" Shoatz : L'hydre et le dragon
"Maroon" Shoatz : L'hydre et le dragon
8.00 €
Promotions plus
Bensaïd : Passion Karl Marx, les hiéroglyphes de la modernité
Bensaïd : Passion Karl Marx, les hiéroglyphes de la modernité
45.70 €
25.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France