Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Thomas Mullen
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2020** (47)
->Cahiers du mouvement ouvrier (1)
Afrique (34)
Allemagne (39)
Amérique Latine (55)
Anarchie (38)
Antilles (15)
Art, théâtre, poésie, photos (21)
Asie (6)
Bandes dessinées (138)
Beaux livres (6)
Benjamin Walter (20)
Bensaïd Daniel (40)
Boutique
Chine (11)
Colonisation et esclavage (37)
Commune de 1871 (57)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (15)
DVD-CD-CDrom-VHS (66)
Dissidences revue (7)
Ecologie (77)
Economie (129)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (37)
En lengua espanola (1)
Enfants (59)
Espagne-Portugal (60)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (9)
Ex-URSS (28)
Fascisme / Extrême-droite (63)
Front populaire (8)
Gauche radicale (51)
Genres et sexualités (216)
Goodies (3)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (144)
Homo- sexualités (16)
Immigration et/ou postcolonialis (72)
Italie (13)
Justice injustice prison (22)
Lénine (31)
Mai 68 (32)
Mandel Ernest (13)
Marx et Engels (80)
Marxisme XXIè siècle (69)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (158)
Médias (23)
Naville Pierre (7)
Nouveau Parti Anticapitaliste (64)
Pays arabes (36)
Philosophie (142)
Polars (133)
Politique (195)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (78)
Quatrième Internationale - LCR (125)
Question juive (46)
Question nationale (12)
Romans et littérature (212)
Rosa Luxemburg (21)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (85)
Santé et sciences (37)
Science fiction (19)
Sociologie du travail (61)
Syndicalisme (42)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (38)
USA (80)
Victor Serge (15)
Mullen : Minuit à Atlanta
[Thomas Mullen]
21.00 €
Mullen : Minuit à Atlanta
Cliquer pour agrandir

Article de Nicolas Benies tiré du blog entreleslignesentrelesmots

: Thomas Mullen poursuit la saga des flics noirs d’Atlanta avec « Minuit à Atlanta », troisième volet de l’histoire de la ville, bastion du racisme et de tous les préjugés du Sud des États-Unis.
La cohorte de 8 flics noirs censée surveiller uniquement leur quartier – « Darktown » une dénomination habituelle de tous les ghettos noirs à cette époque et titre du tome premier – est l’objet de la haine des flics blancs qui ne les acceptent pas et c’est un euphémisme. Cette fiction, inscrite dans la réalité historique – les recherches de l’auteur en font foi -, s’organise autour de deux figures : Boggs, fils de Pasteur et habitant des beaux quartiers noirs, bien éduqué et Smith provenant des quartiers pauvres qui a vu son père, ex-soldat de la première guerre, lynché à cause de son uniforme. La description de la vie à Atlanta après la deuxième guerre a de quoi révolter devant l’étalage de la bêtise meurtrière raciste.
Un troisième personnage prend de la place lié au contexte spécifique de cette année 1956 : le boycott des bus à Montgomery et la pasteur Martin Luther King Jr – le père habite à Atlanta – mais aussi la décision de la cour suprême qui exige la fin de la ségrégation scolaire. Le lieutenant McInnis, blanc chargé de la direction de ces policiers depuis la création par le maire de cette branche de la police « municipale », est tiraillé entre ses amitiés avec Boggs notamment, le poids des préjugés, son fils qui flirte avec une jeune fille noire et sa femme qui voudrait que « tout rentre dans l’ordre ». Ses déchirements font le sel de cette enquête. La prise de conscience est difficile. Enquête il y a. Le directeur d’un journal fait par des Noirs pour les Noirs est assassiné. Pourquoi ? Smith, devenu journaliste dans le tome 2 « Temps noirs », veut savoir. Autour de ce meurtre se dévoile des affaires de famille, le FBI dont l’objet essentiel est de lutter contre les communistes et les leaders noirs et non pas le crime organisé, l’agence de détectives Pinkerton connue par ses bastonnades de grévistes, les organisations de défense des droits civiques et, last but not least, la jeunesse du patron de presse attiré par les sonorités des lendemains qui chantent à Moscou.
Tom Mullen dresse une sorte de panorama de ce South Side, de ce Deep South qui refuse d’abandonner des prérogatives mystiques, cette suprématie blanche qui ne repose sur aucun privilège économique : les Blancs pauvres sont aussi pauvres que les Noirs pauvres. L’auteur offre un vrai polar, une leçon d’histoire et d’humanité.

édiion mai 2021

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le vendredi 14 mai, 2021.
Critiques
Panier plus
vide
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Kerbaul : Natalie Le Mel, communarde bretonne et féministe
Kerbaul : Natalie Le Mel, communarde bretonne et féministe
12.00 €
Promotions plus
Bensaïd : Passion Karl Marx, les hiéroglyphes de la modernité
Bensaïd : Passion Karl Marx, les hiéroglyphes de la modernité
45.70 €
25.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France