Les antiracistes s'exclament "mais non ce n'est pas vrai ! il n'y a pas de territoires perdus !". Ben si. Il y a des quartiers où plus rien ne fonctionne bien et où on a perdu les services sociaux de l'Etat".

Véronique Decker enseigne depuis trente ans à Bobigny. C'est ce chemin qu'elle raconte dans un petit livre bien écrit, en brossant un tableau composé de petites scènes vigoureuses, touchantes, droles parfois, qui constituent au final un témoignage unique sur le métier d'enseignant dans le département le plus pauvre de métropole.

"J'ai toujours beaucoup aimé enseigner en Seine Saint-Denis", écrit-elle. "Je sais , ce que je dis n'est pas à la mode. Il faut se plaindre de nos conditions de travail exceptionnellement dures, des racailles, de la République abandonnée... C'est vrai que c'est difficile, rugueux, complexe... Mais j'aime ces enfants là".
Alors Véronique Decker raconte son combat pour que les enfants Roms soient scolarisés. Elle raconte aussi que la République est toujours là, notamment avec les conseils d'élèves de son école Freinet : "les conseils d'élèves, lorsqu'ils disposent de véritables pouvoirs sont notre meilleure garantie de construire un avenir plus juste avec des enfants formés à une démocratie ancrée dans le sol". C'est toute une philosophie et une pratique de l'école que son livre restitue par petites touches.

édition :février 2016"/>
Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Education, pédagogie » Véronique Decker
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2020** (47)
->Cahiers du mouvement ouvrier (1)
Afrique (34)
Allemagne (39)
Amérique Latine (55)
Anarchie (38)
Antilles (15)
Art, théâtre, poésie, photos (21)
Asie (6)
Bandes dessinées (138)
Beaux livres (6)
Benjamin Walter (20)
Bensaïd Daniel (40)
Boutique
Chine (11)
Colonisation et esclavage (37)
Commune de 1871 (57)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (15)
DVD-CD-CDrom-VHS (66)
Dissidences revue (7)
Ecologie (77)
Economie (129)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (37)
En lengua espanola (1)
Enfants (59)
Espagne-Portugal (60)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (9)
Ex-URSS (26)
Fascisme / Extrême-droite (63)
Front populaire (8)
Gauche radicale (51)
Genres et sexualités (216)
Goodies (3)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (144)
Homo- sexualités (16)
Immigration et/ou postcolonialis (72)
Italie (13)
Justice injustice prison (22)
Lénine (31)
Mai 68 (32)
Mandel Ernest (13)
Marx et Engels (80)
Marxisme XXIè siècle (70)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (158)
Médias (23)
Naville Pierre (7)
Nouveau Parti Anticapitaliste (64)
Pays arabes (36)
Philosophie (142)
Polars (133)
Politique (195)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (78)
Quatrième Internationale - LCR (125)
Question juive (46)
Question nationale (12)
Romans et littérature (212)
Rosa Luxemburg (21)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (85)
Santé et sciences (37)
Science fiction (19)
Sociologie du travail (61)
Syndicalisme (42)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (38)
USA (80)
Victor Serge (15)
Decker : Trop classe!
[Véronique Decker]
10.00 €
Decker : Trop classe!
Cliquer pour agrandir

"Pour parler de la banlieue sans jamais nommer les pauvres, les Arabes, les Noirs et les Roms qui composent désormais la classe sociale majoritaire en nombre d'habitants, l'Etat a du inventer d'exquises circonvolutions de langage... Ainsi il y a des "quartiers"...
Les antiracistes s'exclament "mais non ce n'est pas vrai ! il n'y a pas de territoires perdus !". Ben si. Il y a des quartiers où plus rien ne fonctionne bien et où on a perdu les services sociaux de l'Etat".

Véronique Decker enseigne depuis trente ans à Bobigny. C'est ce chemin qu'elle raconte dans un petit livre bien écrit, en brossant un tableau composé de petites scènes vigoureuses, touchantes, droles parfois, qui constituent au final un témoignage unique sur le métier d'enseignant dans le département le plus pauvre de métropole.

"J'ai toujours beaucoup aimé enseigner en Seine Saint-Denis", écrit-elle. "Je sais , ce que je dis n'est pas à la mode. Il faut se plaindre de nos conditions de travail exceptionnellement dures, des racailles, de la République abandonnée... C'est vrai que c'est difficile, rugueux, complexe... Mais j'aime ces enfants là".
Alors Véronique Decker raconte son combat pour que les enfants Roms soient scolarisés. Elle raconte aussi que la République est toujours là, notamment avec les conseils d'élèves de son école Freinet : "les conseils d'élèves, lorsqu'ils disposent de véritables pouvoirs sont notre meilleure garantie de construire un avenir plus juste avec des enfants formés à une démocratie ancrée dans le sol". C'est toute une philosophie et une pratique de l'école que son livre restitue par petites touches.

édition :février 2016

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le samedi 26 mars, 2016.
Critiques
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Oury, Louis : Les prolos
Oury, Louis : Les prolos
Davis Angela : Une lutte sans trêve
Davis Angela : Une lutte sans trêve
Simone Weil : Grèves et joie pure
Simone Weil : Grèves et joie pure
Fred Vargas : Temps glaciaires
Fred Vargas : Temps glaciaires
Ilh :La barricade renversée
Ilh :La barricade renversée
Wood : Mater la meute
Wood : Mater la meute
Panier plus
vide
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Ricordeau Gwenola : Crimes et peines
Ricordeau Gwenola : Crimes et peines
12.00 €
Promotions plus
La République et l'Eglise, i_mages d'une querelle
La République et l'Eglise, i_mages d'une querelle
29.00 €
15.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France