"La Palestine, c’est la question qui hante par excellence la communauté juive, provoquant en son sein des sentiments divers. Tantôt des sentiments de rejet, de déni, de refoulement, parfois de honte, de culpabilité. De tels sentiments vont jusqu’à la haine, à la violence. Chez d’autres Juifs la question palestinienne provoque doute, confusion, désarroi, remise en question des certitudes dont ils ont été bercés. Chez d’autres encore, la question palestinienne provoque du regret, une impression de gâchis, la sensation qu’on aurait pu procéder autrement, qu’on aurait pu régler ce conflit il y a longtemps déjà.
Chez d’autres « Israélites » (on parle ici des personnes d’origine juive et non pas des citoyens de l’État d’Israël), la question palestinienne suscite la compassion, l’empathie, voire la nostalgie, surtout pour la génération de Juifs expatriés originaires de l’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient et qui se souviennent de la coexistence paisible, agréable, douce, qu’ils ont vécue avec leurs voisins musulmans sous les palmiers du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, du Yemen, de l’Irak ou d’autres pays de ce qu’il convient d’appeler, de façon générique, le « Monde Arabe ». Chez d’autres Juifs, la question palestinienne suscite solidarité, fraternité, désir de rapprochement, certains d’entre eux comparant le sort fait aux Palestiniens sous l’occupation israélienne au sort fait à leurs ancêtres dans les ghettos d’Europe.
Si beaucoup de ces derniers sont d’une sensibilité politique de gauche, on peut dire de façon plus générale que les minorités et les peuples opprimés se reconnaissent dans la résistance contre l’exclusion, contre le racisme et contre l’oppression. D’où les sentiments de solidarité à l’égard des Palestiniens. Quoi qu’il en soit, dans la communauté juive, la question palestinienne ne laisse personne indifférent."

Richard Wagman, Juif canadien né en 1953, est d’origine roumaine par sa mère et polonaise par son père. Ses grands-parents sont allés au Canada pour échapper aux persécutions antisémites quelques années avant la prise du pouvoir par Hitler en Allemagne. Le reste de la famille a été exterminé à Auschwitz.
De mère croyante (mais non pratiquante) et de père athée, yiddishophone et militant de gauche, Richard Wagman est le pur produit d’une ambiance familiale juive laïque progressiste. Polyglotte et titulaire d’une licence en lettres de l’Université York de Toronto, Richard Wagman a immigré en France en 1990 où, quatre ans plus tard, il a fondé l’Union juive française pour la paix (UJFP). Cette association est née comme section française de l’Union juive internationale pour la paix, puis est devenue membre fondateur de la fédération des Juifs européens pour une paix juste (EJJP). Richard Wagman est aujourd’hui président d’honneur de l’UJFP. Il est également traducteur, militant politique, père de famille, journaliste occasionnel, internationaliste devant l’Éternel, cycliste qui ne tourne pas en rond et écrivain digne de ce nom.

La Palestine, une question juive par Richard Wagman, préface de Michel Warschawski, 358 pages, publié chez Edilivre, 24,50 €.

édition : juin 2014"/>
Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Proche et Moyen-Orient » Richard Wagman
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2018-2019** (39)
Afrique (36)
Allemagne (35)
Amérique Latine (46)
Anarchie (35)
Antilles (13)
Art, théâtre, poésie, photos (19)
Asie (11)
Bandes dessinées (126)
Beaux livres (9)
Benjamin Walter (19)
Bensaïd Daniel (41)
Boutique
Chine (4)
Colonisation et esclavage (35)
Commune de 1871 (39)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (17)
DVD-CD-CDrom-VHS (70)
Dissidences revue (7)
Ecologie (68)
Economie (123)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (36)
En lengua espanola (1)
Enfants (56)
Espagne-Portugal (63)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (9)
Ex-URSS (23)
Fascisme / Extrême-droite (61)
Front populaire (9)
Gauche radicale (57)
Genres et sexualités (198)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (140)
Homo- sexualités (16)
Immigration et/ou postcolonialis (65)
Italie (13)
Justice injustice prison (18)
Lénine (30)
Mai 68 (33)
Mandel Ernest (12)
Marx et Engels (76)
Marxisme XXIè siècle (60)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (156)
Médias (21)
Naville Pierre (7)
Nouveau Parti Anticapitaliste (62)
Pays arabes (34)
Philosophie (140)
Polars (120)
Politique (184)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (79)
Quatrième Internationale - LCR (117)
Question juive (44)
Question nationale (12)
Romans et littérature (203)
Rosa Luxemburg (21)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (84)
Santé et sciences (31)
Sociologie du travail (59)
Syndicalisme (37)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (40)
USA (74)
Victor Serge (17)
Wagman : La Palestine une histoire juive
[Richard Wagman]
24.50 €
Wagman : La Palestine une histoire juive
Cliquer pour agrandir

"Si vous pensez que ce récit a pour objet l’État d’Israël, vous vous trompez. Et si vous pensez qu’il concerne surtout la Palestine, vous commencez à vous rapprocher de la vérité, mais ce n’est pas encore cela. Il s’agit plutôt d’un livre sur les Juifs. Ces pages sont consacrées non aux Israéliens mais aux Juifs du monde entier, à travers une question qui les hante, comme le communisme a jadis hanté l’Europe, pour citer un célèbre philosophe d’origine juive du 19ème siècle. La question, c’est bien sûr celle de la Palestine.

"La Palestine, c’est la question qui hante par excellence la communauté juive, provoquant en son sein des sentiments divers. Tantôt des sentiments de rejet, de déni, de refoulement, parfois de honte, de culpabilité. De tels sentiments vont jusqu’à la haine, à la violence. Chez d’autres Juifs la question palestinienne provoque doute, confusion, désarroi, remise en question des certitudes dont ils ont été bercés. Chez d’autres encore, la question palestinienne provoque du regret, une impression de gâchis, la sensation qu’on aurait pu procéder autrement, qu’on aurait pu régler ce conflit il y a longtemps déjà.
Chez d’autres « Israélites » (on parle ici des personnes d’origine juive et non pas des citoyens de l’État d’Israël), la question palestinienne suscite la compassion, l’empathie, voire la nostalgie, surtout pour la génération de Juifs expatriés originaires de l’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient et qui se souviennent de la coexistence paisible, agréable, douce, qu’ils ont vécue avec leurs voisins musulmans sous les palmiers du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, du Yemen, de l’Irak ou d’autres pays de ce qu’il convient d’appeler, de façon générique, le « Monde Arabe ». Chez d’autres Juifs, la question palestinienne suscite solidarité, fraternité, désir de rapprochement, certains d’entre eux comparant le sort fait aux Palestiniens sous l’occupation israélienne au sort fait à leurs ancêtres dans les ghettos d’Europe.
Si beaucoup de ces derniers sont d’une sensibilité politique de gauche, on peut dire de façon plus générale que les minorités et les peuples opprimés se reconnaissent dans la résistance contre l’exclusion, contre le racisme et contre l’oppression. D’où les sentiments de solidarité à l’égard des Palestiniens. Quoi qu’il en soit, dans la communauté juive, la question palestinienne ne laisse personne indifférent."

Richard Wagman, Juif canadien né en 1953, est d’origine roumaine par sa mère et polonaise par son père. Ses grands-parents sont allés au Canada pour échapper aux persécutions antisémites quelques années avant la prise du pouvoir par Hitler en Allemagne. Le reste de la famille a été exterminé à Auschwitz.
De mère croyante (mais non pratiquante) et de père athée, yiddishophone et militant de gauche, Richard Wagman est le pur produit d’une ambiance familiale juive laïque progressiste. Polyglotte et titulaire d’une licence en lettres de l’Université York de Toronto, Richard Wagman a immigré en France en 1990 où, quatre ans plus tard, il a fondé l’Union juive française pour la paix (UJFP). Cette association est née comme section française de l’Union juive internationale pour la paix, puis est devenue membre fondateur de la fédération des Juifs européens pour une paix juste (EJJP). Richard Wagman est aujourd’hui président d’honneur de l’UJFP. Il est également traducteur, militant politique, père de famille, journaliste occasionnel, internationaliste devant l’Éternel, cycliste qui ne tourne pas en rond et écrivain digne de ce nom.

La Palestine, une question juive par Richard Wagman, préface de Michel Warschawski, 358 pages, publié chez Edilivre, 24,50 €.

édition : juin 2014

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le lundi 07 juillet, 2014.
Critiques
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Artous Salama Tran Hai Hac : Nature et forme de l'Etat capitaliste
Artous Salama Tran Hai Hac : Nature et forme de l'Etat capitaliste
Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'histoire au mythe identitaire
Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'histoire au mythe identitaire
Kupferstein 2 DVD : Dissimulation d'un massacre 17 oct 1961 et Mourir à Charonne
Kupferstein 2 DVD : Dissimulation d'un massacre 17 oct 1961 et Mourir à Charonne
Krivine : De l'atome imaginé à l'atome découvert, contre le relativisme
Krivine : De l'atome imaginé à l'atome découvert, contre le relativisme
Kupferstein : Les balles du 14 juillet 1953
Kupferstein : Les balles du 14 juillet 1953
Hond Court : Réfugiés palestiniens : ça suffit on rentre
Hond Court : Réfugiés palestiniens : ça suffit on rentre
Panier plus
vide
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Du racisme d'État en France ?
Du racisme d'État en France ?
20.00 €
Promotions plus
Lowy : La théorie de la révolution chez le jeune Marx
Lowy : La théorie de la révolution chez le jeune Marx
15.00 €
8.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France