Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Philosophie » Perry Anderson
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2018-2019** (39)
Afrique (36)
Allemagne (36)
Amérique Latine (46)
Anarchie (35)
Antilles (13)
Art, théâtre, poésie, photos (19)
Asie (11)
Bandes dessinées (126)
Beaux livres (8)
Benjamin Walter (21)
Bensaïd Daniel (41)
Boutique
Chine (4)
Colonisation et esclavage (36)
Commune de 1871 (40)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (17)
DVD-CD-CDrom-VHS (69)
Dissidences revue (7)
Ecologie (73)
Economie (125)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (36)
En lengua espanola (1)
Enfants (55)
Espagne-Portugal (63)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (9)
Ex-URSS (23)
Fascisme / Extrême-droite (61)
Front populaire (9)
Gauche radicale (57)
Genres et sexualités (201)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (141)
Homo- sexualités (16)
Immigration et/ou postcolonialis (67)
Italie (14)
Justice injustice prison (18)
Lénine (30)
Mai 68 (33)
Mandel Ernest (12)
Marx et Engels (76)
Marxisme XXIè siècle (60)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (156)
Médias (22)
Naville Pierre (7)
Nouveau Parti Anticapitaliste (63)
Pays arabes (34)
Philosophie (139)
Polars (123)
Politique (189)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (80)
Quatrième Internationale - LCR (120)
Question juive (44)
Question nationale (12)
Romans et littérature (215)
Rosa Luxemburg (21)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (86)
Santé et sciences (32)
Sociologie du travail (60)
Syndicalisme (39)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (41)
USA (76)
Victor Serge (17)
Anderson : Les origines de la postmodernité
[Perry Anderson]
18.30 €
Anderson : Les origines de la postmodernité
Cliquer pour agrandir

La notion de postmodernisme n'a jamais véritablement fait irruption dans le débat théorique français. Après l'acte fondateur lyotardien, et en grande partie à cause de lui, elle n'a plus guère servi que de simple marqueur culturel : une oeuvre, un édifice, un motif théorique se sont ainsi vu qualifiés de "postmodernes", pour vanter ou au contraire stigmatiser, leurs attributs formels ou leur propension au "relativisme". Et la "fin des grands récits" est devenue la formule magique censée exprimer la vérité de notre temps. Pour mettre enfin un terme à ces usages stériles, Les Origines de la postmodernité retrace l'histoire de cette notion, depuis les milieux de l'avant-garde littéraire de l'Amérique hispanique dans les années 1920, jusqu'aux courants post-marxistes européens, avec Lyotard à Montréal en 1979, puis Habermas à Francfort en 1980. En 1982, à New York, Fredric Jameson lui fait subir une mutation fondamentale : désormais, le postmodernisme désignera l'hypothèse d'une rupture épochale. Selon Perry Anderson, Jameson est ainsi celui qui a su montrer la cohérence globale de notre époque globalisée, dont la caractéristique majeure tient, selon lui, à la subordination tendancielle de la culture à la logique d'accumulation du capital. La sphère esthétique, par laquelle s'appréhende le monde, est ainsi, selon Jameson, massivement colonisée et aujourd'hui incapable de trouver l'espace dans lequel continuer d'exprimer une transgression ou de tendre vers une alternative. Le postmodernisme, tel que le présente dans ce livre Perry Anderson, confine au système parfait, un système en mesure d'intégrer à la logique de sa perpétuation ses propres "dysfonctionnements". Perry Anderson enseigne l'histoire à l'université de Californie à Los Angeles. Il a dirigé la New Left Review durant deux décennies, et est l'auteur d'ouvrages traduits dans de nombreuses langues. Parution avril 2010, 191 pages

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le mercredi 21 avril, 2010.
Critiques
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Baubérot : Les 7 laïcités françaises
Baubérot : Les 7 laïcités françaises
Bairoch : Mythes et paradoxes de l'histoire économique
Bairoch : Mythes et paradoxes de l'histoire économique
Arendt : Juger
Arendt : Juger
JM Vincent : Max Weber ou la démocratie inachevée
JM Vincent : Max Weber ou la démocratie inachevée
E.P.Thompson : La formation de la classe ouvrière anglaise
E.P.Thompson : La formation de la classe ouvrière anglaise
Penser le postcolonial
Penser le postcolonial
Panier plus
vide
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Anderson, Perry
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Burnier : Les orageuses
Burnier : Les orageuses
15.00 €
Promotions plus
Krivine : ça te passera avec l'âge !
Krivine : ça te passera avec l'âge !
19.90 €
12.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France