Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Espagne-Portugal » Marcel Ollivier et Groupe DAS
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2018-2019** (39)
Afrique (36)
Allemagne (36)
Amérique Latine (45)
Anarchie (35)
Antilles (12)
Art, théâtre, poésie, photos (19)
Asie (11)
Bandes dessinées (122)
Beaux livres (9)
Benjamin Walter (19)
Bensaïd Daniel (40)
Boutique
Chine (4)
Colonisation et esclavage (34)
Commune de 1871 (36)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (16)
DVD-CD-CDrom-VHS (70)
Dissidences revue (7)
Ecologie (62)
Economie (121)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (36)
En lengua espanola (1)
Enfants (56)
Espagne-Portugal (62)
Europe de l'Est (2)
Europe de l'Ouest (9)
Ex-URSS (23)
Fascisme / Extrême-droite (60)
Front populaire (9)
Gauche radicale (57)
Genres et sexualités (198)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (139)
Homo- sexualités (9)
Immigration et/ou postcolonialis (62)
Italie (13)
Justice injustice prison (17)
Lénine (30)
Mai 68 (35)
Mandel Ernest (12)
Marx et Engels (75)
Marxisme XXIè siècle (59)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (155)
Médias (21)
Naville Pierre (7)
Nouveau Parti Anticapitaliste (61)
Pays arabes (33)
Philosophie (141)
Polars (119)
Politique (179)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (82)
Quatrième Internationale - LCR (117)
Question juive (43)
Question nationale (12)
Romans et littérature (204)
Rosa Luxemburg (21)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (84)
Santé et sciences (28)
Sociologie du travail (58)
Syndicalisme (38)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (39)
USA (70)
Victor Serge (17)
Révolutionnaires en Catalogne
[Marcel Ollivier et Groupe DAS]
9.00 €
Révolutionnaires en Catalogne
Cliquer pour agrandir

Cette version de Ce que sont la C. N. T et la F. A. I. est parue en mars 1937 à la fois dans les Cahiers de Terre libre (Année II, n°1) et dans les Cahiers Spartacus (N°6). Elle a été rééditée par les Cahiers Spartacus en novembre 1946. Les articles de Marcel Ollivier ont été publiés dans les Cahiers Spartacus en 1937, puis réédités en 1946 et en 1970, enfin inclus dans le recueil Les fossoyeurs de la révolution sociale en 1975. Les notes ont été ajoutées pour la présente édition L orsque le 19 juillet i936, les ouvriers et les employés de Barcelone se sont mobilisés pour étouffer dans l'oeuf l'insurrection militaire nationaliste, ils ont en même temps entrepris de réorganiser les activités économiques et toute la vie sociale sur de nouvelles bases. Dès cette époque, nombreuses ont été les voix, dans le camp républicain, pour prétendre que la révolution sociale en marche en Catalogne, puis dans d'autres régions d'Espagne, faisait obstacle à l'unité et à l'efficacité du camp anti-fasciste. Mais compte tenu de la répression sanglante qui s'était abattue sur le mouvement ouvrier espagnol, dont le fer de lance était la C. N. T. anarcho-syndicaliste, aussi bien sous la monarchie que sous la république, que celle-ci soit gouvernée par des réactionnaires ou des hommes «de gauche», comment ces salariés, ces paysans auraient-ils pu mettre ainsi leur existence en jeu pour défendre un régime qui protégeait avant tout les intérêts des patrons et des grands propriétaires ? Instruits par l'histoire du mouvement ouvrier en Italie, en Allemagne et en Autriche, les anarcho-syndicalistes avaient une conscience aigüe du danger mortel que représentait la contre-révolution fasciste. Laissant de côté leurs principes les-plus fondamentaux, ils participèrent même au gouvernement républicain, au risque de semer la confusion et la démoralisation dans leurs rangs. Ils allaient bientôt se découvrir un ennemi supplémentaire, pour lequel le combat contre la révolution sociale devint à l'évidence une priorité : l'Union soviétique, dont les émissaires, sous couvert de la lutte contre le fascisme, bâtirent un appareil de répression pour traquer les militants révolutionnaires et détruire les organes de gestion collective. Le premier des deux textes qu'on trouvera ici a été écrit en 1936 pour expliquer aux travailleurs européens ce qu'étaient la C.N.T., ses objectifs et les principes de son action. Dans le second, Marcel Ollivier décrit et explique ces journées dont il est témoin en mai 1937 à Barcelone, véritable coup d'arrêt à la révolution sociale et annonciatrices de la victoire finale du fascisme. 95 pages édition : septembre 2006

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le mardi 07 novembre, 2006.
Critiques
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Ducange...: La gauche radicale en Europe
Ducange...: La gauche radicale en Europe
BD (d'après Delteil) : Les années rouges et noires T.1 Agnès
BD (d'après Delteil) : Les années rouges et noires T.1 Agnès
Cermtri : Octobre 1934, la "Commune" des Asturies
Cermtri : Octobre 1934, la "Commune" des Asturies
Le POUM. Histoire d'un parti révolutionnaire espagnol - 1935-1952
Le POUM. Histoire d'un parti révolutionnaire espagnol - 1935-1952
BD Kate Evans : Rosa la rouge
BD Kate Evans : Rosa la rouge
Mandel : Nationalité et lutte de classe en Belgique 1958-1973
Mandel : Nationalité et lutte de classe en Belgique 1958-1973
Panier plus
vide
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Cypel : L'État d'Israël contre les juifs
Cypel : L'État d'Israël contre les juifs
20.00 €
Promotions plus
Krivine : ça te passera avec l'âge !
Krivine : ça te passera avec l'âge !
19.90 €
12.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France