Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Immigration et/ou postcolonialis » Martine Storti
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2018-2019** (38)
Afrique (35)
Allemagne (36)
Amérique Latine (46)
Anarchie (35)
Antilles (12)
Art, théâtre, poésie, photos (17)
Asie (9)
Bandes dessinées (122)
Beaux livres (9)
Benjamin Walter (19)
Bensaïd Daniel (40)
Boutique
Chine (4)
Colonisation et esclavage (35)
Commune de 1871 (35)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (16)
DVD-CD-CDrom-VHS (70)
Dissidences revue (7)
Ecologie (62)
Economie (120)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (36)
En lengua espanola (1)
Enfants (54)
Espagne-Portugal (59)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (9)
Ex-URSS (23)
Fascisme / Extrême-droite (58)
Front populaire (9)
Gauche radicale (55)
Genres et sexualités (191)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (137)
Homo- sexualités (9)
Immigration et/ou postcolonialis (59)
Italie (13)
Justice injustice prison (17)
Lénine (29)
Mai 68 (34)
Mandel Ernest (12)
Marx et Engels (74)
Marxisme XXIè siècle (54)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (157)
Médias (21)
Naville Pierre (8)
Nouveau Parti Anticapitaliste (59)
Pays arabes (32)
Philosophie (141)
Polars (116)
Politique (171)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (80)
Quatrième Internationale - LCR (116)
Question juive (42)
Question nationale (12)
Romans et littérature (199)
Rosa Luxemburg (20)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (84)
Santé et sciences (28)
Sociologie du travail (58)
Syndicalisme (37)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (38)
USA (71)
Victor Serge (17)
Storti : L'arrivée de mon père en France
[Martine Storti]
20.00 €
Storti : L'arrivée de mon père en France
Cliquer pour agrandir

ARTICLE TIRE DU SITE : Réseau Education Sans Frontières (RESF) A Calais, ceux qui veulent, par tous les moyens, passer en Angleterre, le répètent : « on a un oncle, un frère, un père là-bas, c’est pour les rejoindre qu’on veut y aller... » Vrai ou faux, c’est ce qu’ils affirment, croyant ainsi faciliter leur départ. C’est parce qu’elle n’a cessé d’entendre cela, un jour qu’elle est allée à Calais se rendre compte de cette « invasion » par les étrangers dont on nous parle sans cesse, que la narratrice se demande si Matteo, a lui aussi répondu, au début des années trente, quand il a franchi la frontière italienne : « j’ai une sœur et un beau-frère là-bas, installés en France, je vais les rejoindre. » Au fond la narratrice n’en sait rien. Et c’est parce qu’elle ignore la manière dont il a quitté l’Italie et pourquoi, qu’elle se met à imaginer cette arrivée en France de Matteo, soit celui qui allait, des années plus tard, devenir son père. Ce récit chemine dans des temporalités différentes, présent et passé (avant-guerre, seconde guerre mondiale, années cinquante), dans l’immigration actuelle, avec la manière dont sont traités, à Calais, à Lampedusa, aux îles Canaries, ceux qui arrivent puis errent en Europe, et dans la vie française de l’ouvrier italien Matteo, du début des années trente à sa mort dans les années soixante-dix. Matteo resté italien et resté ouvrier en banlieue parisienne, mais dans l’usine de sa sœur et de son beau-frère... Une histoire aussi d’exploitation, d’ingratitude et d’humiliation, avec des trouées de soleil et de bonheur, la rencontre avec Thérèse, le plaisir de la danse, les vacances en Bretagne...Ce faisant, ce texte est une méditation sur l’exil, l’identité, la mémoire et la transmission, le jeu social, le courage et la lâcheté, les camps d’hier et ceux d’aujourd’hui, la conjugaison de l’histoire singulière et de l’Histoire. Née juste après la guerre, Martine Storti a été étudiante à la Sorbonne, professeur de philosophie, journaliste, membre de cabinets ministériels puis inspectrice générale de l"éducation nationale. 222 pages édition : octobre 2008

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le mardi 18 novembre, 2008.
Critiques
Panier plus
1 x On bosse ici, on reste ici !
1 x Parrot Karine : Carte blanche
1 x Quand les banlieues brûlent... Retour sur les émeutes de novembre 2006
45.23 €
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Grine : L'attrapeur de rats
Grine : L'attrapeur de rats
11.00 €
Promotions plus
Bensaïd : Passion Karl Marx, les hiéroglyphes de la modernité
Bensaïd : Passion Karl Marx, les hiéroglyphes de la modernité
45.70 €
25.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France