Il a construit cet ouvrage non pour se justifier, mais pour aider à mieux comprendre le sens et la portée de ce branle-bas. Analysant les réformes qui menacent aujourd’hui l’école de la République, il y répond par des actions et des contre-propositions étayées par la pratique des enseignants. Loin d'être un recueil idéologique, En conscience, je refuse d'obéir est un livre clair détaillant les raisons d'un révolte personnelle, qui a eu l'intuition de parler aux consciences d'un grand nombre.
Ce texte argumenté et engagé s’adresse tant aux enseignants du primaire qu’aux parents d’élèves et aux citoyens soucieux de l’avenir de l’école publique.

Développement
Le livre déroule tout d'abord l'étonnante et jeune histoire de ce mouvement peu ordinaire.
Enchainant sur les mobiles profonds et anciens qui nourrissent la révolte des enseignants, Alain Refalo décrit la dynamique qui a mis ces enseignants en mouvement, avant de détailler très précisément les points de cette résistance pédagogique; les enseignants refusent en effet, entre autres mesures contestables:
* les nouvelles évaluations nationales, qui institutionnalisent l'esprit et la pratique de la compétition, alors que devrait perdurer, à cet âge des apprentissages fondamentaux, le partage et la confiance
* la mise en place des établissements Publics d’Enseignement Primaire: ce système, qui privilégie les grosses structures au détriment d’écoles à taille humaine, entraînerait certainement la fermeture de nombreuses écoles communales et pourrait avoir de graves conséquences notamment en milieu rural, en regroupant administrativement des écoles éloignées, supprimant certaines écoles isolées.
* la disparition programmée de l’école maternelle et la mise en place de jardins d’éveil: ces derniers, structures payantes et à la charge des familles ayant pour but de remplacer à long terme la petite, puis la moyenne section de maternelle, achèveront de disloquer une structure éducative fondamentale que le monde entier nous envie.
* la suppression des IUFM et de la formation pédagogique: la "masterisation" du recrutement supprime la formation des instituteurs, pour les faire rentrer de plein-pied, sans expérience minimale, dans un métier particulièrement difficile...
* les nouveaux programmes, qui bannissent la réflexion et le processus de construction de la pensée au profit des méthodes répétitives, dont la mise en avant est particulièrement démagogique.
* la modification du rythme scolaire: répartis en quatre longues journées de 6 heures minimum, ces journées d'écolier sont les plus longues du monde!
* le dispositif de l’aide personnalisée: complètement déconnectée de la réalité des échecs scolaires, la suppression des RASED (Réseaux d’aide et de soutien aux élèves en difficultés) et son remplacement par une pratique stigmatisant les mauvais élèves va avoir une conséquence catastrophique pour les plus faibles...

L'ouvrage présente enfin la légitimité de la désobéissance et de la contestation positive; s'appuyant sur les textes et les actions de Thureau, Gandhi ou Martin Luther King, Alain Refalo invoque la justesse de ce mouvement au regard de l'histoire, ou de la simple responsabilité citoyenne. Il termine son texte en appelant à l'insurrection des consciences...

En conscience, je refuse d’obéir est un plaidoyer contre la fatalité et la résignation, un vibrant appel non-violent à l’insurrection des consciences ; il ne s’agit ni plus ni moins que dessiner et construire un avenir pour l’école, non pas sous le signe de la compétition et de la rentabilité, mais aux couleurs de la générosité et de l’espérance.

Alain Refalo est instituteur (professeur des écoles) à l’Ecole Jules Ferry de Colomiers (Haute Garonne). Héritier d’une longue lignée familiale d’enseignants, il s’est cependant engagé dans ce métier plus par conviction que par tradition.
Débutant sa carrière d’enseignant en 1990, cet objecteur de conscience au service militaire, devenu par la suite militant au sein du Mouvement pour une Alternative Non-violente, s’efforce de traduire dans son métier ses profondes convictions de non-violence et de paix ; l’école est pour lui ce lieu préservé permettant de former des citoyens clairvoyants, libres et responsables.
Ce père de trois enfants, combatif et déterminé, a été nourri des littératures engagées de Thoreau à Martin Luther King, des combats pour les droits de l’homme et des luttes pour la justice et la paix entre les peuples. Il est aujourd’hui président du Centre de ressources sur la non-violence de Midi-Pyrénées.
Malgré les sévères sanctions disciplinaires et financières dont il a été frappé, Alain Refalo demeure pleinement engagé dans un processus de résistance pour défendre l’école de la République, aujourd’hui menacée. Il invite ses concitoyens à une prise de conscience active, résolue et collective.

255 pages édition : décembre 2009"/>
Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Education, pédagogie » Alain Refalo
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2020** (47)
->Cahiers du mouvement ouvrier (1)
Afrique (34)
Allemagne (39)
Amérique Latine (55)
Anarchie (38)
Antilles (15)
Art, théâtre, poésie, photos (21)
Asie (6)
Bandes dessinées (138)
Beaux livres (6)
Benjamin Walter (20)
Bensaïd Daniel (40)
Boutique
Chine (11)
Colonisation et esclavage (37)
Commune de 1871 (57)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (15)
DVD-CD-CDrom-VHS (66)
Dissidences revue (7)
Ecologie (77)
Economie (129)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (37)
En lengua espanola (1)
Enfants (59)
Espagne-Portugal (60)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (9)
Ex-URSS (26)
Fascisme / Extrême-droite (63)
Front populaire (8)
Gauche radicale (51)
Genres et sexualités (216)
Goodies (3)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (144)
Homo- sexualités (16)
Immigration et/ou postcolonialis (72)
Italie (14)
Justice injustice prison (22)
Lénine (31)
Mai 68 (32)
Mandel Ernest (13)
Marx et Engels (80)
Marxisme XXIè siècle (70)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (158)
Médias (23)
Naville Pierre (7)
Nouveau Parti Anticapitaliste (64)
Pays arabes (36)
Philosophie (142)
Polars (133)
Politique (195)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (78)
Quatrième Internationale - LCR (125)
Question juive (46)
Question nationale (12)
Romans et littérature (212)
Rosa Luxemburg (21)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (85)
Santé et sciences (37)
Science fiction (19)
Sociologie du travail (61)
Syndicalisme (42)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (38)
USA (80)
Victor Serge (15)
Réfalo : En conscience je refuse d'obéir
[Alain Refalo]
16.23 €
Réfalo : En conscience je refuse d'obéir
Cliquer pour agrandir

Un violent malaise, ressentie par une grande partie de la communauté enseignante, s’est en effet cristallisé sur de lourds dispositifs autoritairement imposés par le Ministre ; ceux-ci ont profondément heurté la conscience de nombreux enseignants qui, en sus du trouble croissant vécu dans l'exercice de plus en plus difficile de leur métier, réalisaient ne plus pouvoir participer par leur silence complice, ou leur coopération active, à ce qu’ils estimaient être la déconstruction de l’école publique.

Le projet du livre
Ce livre est une réponse à ce malaise, en forme d'engagement dans la résistance pédagogique; car Alain Refalo a choisi de lutter, plutôt que de se résigner à la perte de sens de son métier; propulsé au devant de la scène par la position qu'il a prise et qu'il a initié dans sa lettre de refus adressée à son Inspecteur de l'Education Nationale, il a voulu structurer et argumenter les pensées qui président à ce mouvement, et imaginé cet ouvrage comme le manifeste de l'action qui mobilise tous ces "hussards de la république".
Il a construit cet ouvrage non pour se justifier, mais pour aider à mieux comprendre le sens et la portée de ce branle-bas. Analysant les réformes qui menacent aujourd’hui l’école de la République, il y répond par des actions et des contre-propositions étayées par la pratique des enseignants. Loin d'être un recueil idéologique, En conscience, je refuse d'obéir est un livre clair détaillant les raisons d'un révolte personnelle, qui a eu l'intuition de parler aux consciences d'un grand nombre.
Ce texte argumenté et engagé s’adresse tant aux enseignants du primaire qu’aux parents d’élèves et aux citoyens soucieux de l’avenir de l’école publique.

Développement
Le livre déroule tout d'abord l'étonnante et jeune histoire de ce mouvement peu ordinaire.
Enchainant sur les mobiles profonds et anciens qui nourrissent la révolte des enseignants, Alain Refalo décrit la dynamique qui a mis ces enseignants en mouvement, avant de détailler très précisément les points de cette résistance pédagogique; les enseignants refusent en effet, entre autres mesures contestables:
* les nouvelles évaluations nationales, qui institutionnalisent l'esprit et la pratique de la compétition, alors que devrait perdurer, à cet âge des apprentissages fondamentaux, le partage et la confiance
* la mise en place des établissements Publics d’Enseignement Primaire: ce système, qui privilégie les grosses structures au détriment d’écoles à taille humaine, entraînerait certainement la fermeture de nombreuses écoles communales et pourrait avoir de graves conséquences notamment en milieu rural, en regroupant administrativement des écoles éloignées, supprimant certaines écoles isolées.
* la disparition programmée de l’école maternelle et la mise en place de jardins d’éveil: ces derniers, structures payantes et à la charge des familles ayant pour but de remplacer à long terme la petite, puis la moyenne section de maternelle, achèveront de disloquer une structure éducative fondamentale que le monde entier nous envie.
* la suppression des IUFM et de la formation pédagogique: la "masterisation" du recrutement supprime la formation des instituteurs, pour les faire rentrer de plein-pied, sans expérience minimale, dans un métier particulièrement difficile...
* les nouveaux programmes, qui bannissent la réflexion et le processus de construction de la pensée au profit des méthodes répétitives, dont la mise en avant est particulièrement démagogique.
* la modification du rythme scolaire: répartis en quatre longues journées de 6 heures minimum, ces journées d'écolier sont les plus longues du monde!
* le dispositif de l’aide personnalisée: complètement déconnectée de la réalité des échecs scolaires, la suppression des RASED (Réseaux d’aide et de soutien aux élèves en difficultés) et son remplacement par une pratique stigmatisant les mauvais élèves va avoir une conséquence catastrophique pour les plus faibles...

L'ouvrage présente enfin la légitimité de la désobéissance et de la contestation positive; s'appuyant sur les textes et les actions de Thureau, Gandhi ou Martin Luther King, Alain Refalo invoque la justesse de ce mouvement au regard de l'histoire, ou de la simple responsabilité citoyenne. Il termine son texte en appelant à l'insurrection des consciences...

En conscience, je refuse d’obéir est un plaidoyer contre la fatalité et la résignation, un vibrant appel non-violent à l’insurrection des consciences ; il ne s’agit ni plus ni moins que dessiner et construire un avenir pour l’école, non pas sous le signe de la compétition et de la rentabilité, mais aux couleurs de la générosité et de l’espérance.

Alain Refalo est instituteur (professeur des écoles) à l’Ecole Jules Ferry de Colomiers (Haute Garonne). Héritier d’une longue lignée familiale d’enseignants, il s’est cependant engagé dans ce métier plus par conviction que par tradition.
Débutant sa carrière d’enseignant en 1990, cet objecteur de conscience au service militaire, devenu par la suite militant au sein du Mouvement pour une Alternative Non-violente, s’efforce de traduire dans son métier ses profondes convictions de non-violence et de paix ; l’école est pour lui ce lieu préservé permettant de former des citoyens clairvoyants, libres et responsables.
Ce père de trois enfants, combatif et déterminé, a été nourri des littératures engagées de Thoreau à Martin Luther King, des combats pour les droits de l’homme et des luttes pour la justice et la paix entre les peuples. Il est aujourd’hui président du Centre de ressources sur la non-violence de Midi-Pyrénées.
Malgré les sévères sanctions disciplinaires et financières dont il a été frappé, Alain Refalo demeure pleinement engagé dans un processus de résistance pour défendre l’école de la République, aujourd’hui menacée. Il invite ses concitoyens à une prise de conscience active, résolue et collective.

255 pages édition : décembre 2009

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le mardi 26 janvier, 2010.
Critiques
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Dalle Gasman : Le cauchemar syrien
Dalle Gasman : Le cauchemar syrien
Camille de Vitry : L'or nègre
Camille de Vitry : L'or nègre
Gilbert-Lecomte : La vie l'amour la mort le vide et le vent
Gilbert-Lecomte : La vie l'amour la mort le vide et le vent
Enfances plurilingues. Témoignages pour une éducation bilingue et plurilingue
Enfances plurilingues. Témoignages pour une éducation bilingue et plurilingue
Contretemps ABONNEMENT Reste du monde
Contretemps ABONNEMENT Reste du monde
Contretemps n° 17, 1er Tri 2013
Contretemps n° 17, 1er Tri 2013
Panier plus
1 x La guerre d'Espagne, de la démocratie à la dictature
1 x Le mouvement anarchiste en France. Tome 2. De 1914 à nos jours
1 x Georges Orwell, de la guerre civile espagnole à 1984
1 x Révolutionnaires en Catalogne
1 x Tant pis si la lutte est cruelle, volontaires internationaux contre Franco
1 x Lebrac, trois mois de prison
1 x Espagne 1936 Affiches
1 x Le mouvement anarchiste en Espagne, pouvoir et révolution sociale
1 x Les enfantrs perdus du franquisme
1 x Rosas : L'art de durer, le fascisme au Portugal
1 x La section italienne de la colonne Ascaso
1 x Espinet Sanchez : Catalogne, la république libre an 01
1 x Los incontrolados. Chronique de la colonne de fer
1 x L'institution scolaire et ses miracles
277.03 €
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Cadiot Juliette : La société des voleurs, proporiété et socialisme sous Staline
Cadiot Juliette : La société des voleurs, proporiété et socialisme sous Staline
24.80 €
Promotions plus
Krivine : ça te passera avec l'âge !
Krivine : ça te passera avec l'âge !
19.90 €
12.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France