Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Larry Portis
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2018-2019** (40)
Afrique (35)
Allemagne (36)
Amérique Latine (44)
Anarchie (35)
Antilles (12)
Art, théâtre, poésie, photos (18)
Asie (10)
Bandes dessinées (122)
Beaux livres (9)
Benjamin Walter (19)
Bensaïd Daniel (40)
Boutique
Chine (4)
Colonisation et esclavage (34)
Commune de 1871 (35)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (16)
DVD-CD-CDrom-VHS (70)
Dissidences revue (7)
Ecologie (63)
Economie (120)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (36)
En lengua espanola (1)
Enfants (55)
Espagne-Portugal (60)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (9)
Ex-URSS (23)
Fascisme / Extrême-droite (59)
Front populaire (9)
Gauche radicale (56)
Genres et sexualités (193)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (137)
Homo- sexualités (9)
Immigration et/ou postcolonialis (60)
Italie (13)
Justice injustice prison (17)
Lénine (30)
Mai 68 (34)
Mandel Ernest (12)
Marx et Engels (74)
Marxisme XXIè siècle (57)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (156)
Médias (21)
Naville Pierre (8)
Nouveau Parti Anticapitaliste (59)
Pays arabes (32)
Philosophie (141)
Polars (119)
Politique (177)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (83)
Quatrième Internationale - LCR (116)
Question juive (42)
Question nationale (12)
Romans et littérature (201)
Rosa Luxemburg (21)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (84)
Santé et sciences (28)
Sociologie du travail (58)
Syndicalisme (37)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (39)
USA (70)
Victor Serge (17)
Portis : Qu'est-ce que le fascisme
[Larry Portis]
9.20 €
Portis : Qu'est-ce que le fascisme
Cliquer pour agrandir

merci au site de l'Alternative Libertaire : alternativelibertaire.org _____________________________________________________ Larry Portis : ..........................................Le lien est direct entre, d’une part, le système de représentation politique développé avec l’émergence du capitalisme industriel et d’autre part, le fascisme. Une certaine forme de liberté est au cœur du capitalisme : libre concurrence, mouvements libres des biens, des ressources, du capital et de la propriété, sont essentiels à son fonctionnement. Parallèlement, le système politique qui sert à arbitrer entre les différents intérêts capitalistes est la démocratie représentative. Mais puisque ce système de production est aussi fondé sur l’exploitation, le système de représentation permet aux dominants, via les communications de masse et les institutions éducatives, de manipuler et contrôler l’apparence d’une égalité civique. Il y a pourtant des moments où la production capitaliste entre en crise et ne peut plus subvenir aux besoins du plus grand nombre. C’est le moment où le système des institutions politiques devient dangereux, et si la masse des travailleurs devient trop exigeante et incontrôlable, des moyens exceptionnels de contrôle – autoritaires et totalitaires – sont appliqués. Les idées, les appareils politiques et leurs personnels sont toujours prêts, en attente, et soutenus par des possédants soucieux de garder leurs privilèges et leur pouvoir. C’est ainsi que le fascisme existe à l’état latent, ou larvé, à l’intérieur même des institutions politiques libérales, dites démocratiques. Pour toi, racisme d’état, dérive autoritaire et sécuritaire ne suffisent pas pour parler de fascisme « réel ». Quelle est la situation aujourd’hui ? Larry Portis : Le racisme est une idéologie qui a ces origines dans l’essor du capitalisme commercial moderne impulsé par les conquêtes européennes des XVe et XVIe siècles. La notion de races conçues comme espèces humaines biologiquement inégales, a émergé pour justifier la domination et l’exploitation des « inférieurs ». Que cette idée persiste pendant l’ère industrielle et même « post-industrielle » n’est pas particulièrement étonnante. Si dans la plupart des « démocraties » libérales, la discrimination implicite dans l’idée de « race » n’est pas acceptée formellement par les institutions, elle reste utile pour stigmatiser une partie de la population et mobiliser les autres. Diviser pour renier, créer des boucs émissaires en temps de « crise », autant des pratiques employées depuis toujours par patrons et politiques. Les fascistes pousseront la logique jusqu’au bout. Il y a de nos jours en France une « xénophobie d’État » s’appuyant sur des sous-entendus racistes sans pour autant affirmer de thèses racistes. Mais les conditions se réunissent pour favoriser l’acceptation des attitudes et des idées exploitables par le fascisme. Si, comme je le pense, nous n’en sommes qu’au début d’une crise économique et politique capitaliste, il faut se préparer à lutter contre un renouveau du fascisme sous toutes ses formes. 210 pages édition : janvier 2011

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le jeudi 20 janvier, 2011.
Critiques
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Dorlin : La matrice de la race
Dorlin : La matrice de la race
Dell'Umbria : La rage et la révolte
Dell'Umbria : La rage et la révolte
Guérin : Ni Dieu, ni Maître. Anthologie de l'anachisme.
Guérin : Ni Dieu, ni Maître. Anthologie de l'anachisme.
Briganti, Déchot, Gautier : La galaxie Dieudonné
Briganti, Déchot, Gautier : La galaxie Dieudonné
Fry : Le faiseur d'histoire
Fry : Le faiseur d'histoire
Le travail intenable
Le travail intenable
Panier plus
vide
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Wang : Le capitalisme carcéral
Wang : Le capitalisme carcéral
18.00 €
Promotions plus
Trotsky : Staline
Trotsky : Staline
31.50 €
20.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France