Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Art, théâtre, poésie, photos » François Mapéro
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2018-2019** (39)
Afrique (36)
Allemagne (36)
Amérique Latine (46)
Anarchie (35)
Antilles (13)
Art, théâtre, poésie, photos (19)
Asie (11)
Bandes dessinées (126)
Beaux livres (8)
Benjamin Walter (21)
Bensaïd Daniel (41)
Boutique
Chine (4)
Colonisation et esclavage (36)
Commune de 1871 (40)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (17)
DVD-CD-CDrom-VHS (69)
Dissidences revue (7)
Ecologie (73)
Economie (125)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (36)
En lengua espanola (1)
Enfants (55)
Espagne-Portugal (63)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (9)
Ex-URSS (23)
Fascisme / Extrême-droite (61)
Front populaire (9)
Gauche radicale (57)
Genres et sexualités (201)
Gramsci Antonio (12)
Histoire du mouvement ouvrier (141)
Homo- sexualités (16)
Immigration et/ou postcolonialis (67)
Italie (14)
Justice injustice prison (18)
Lénine (30)
Mai 68 (33)
Mandel Ernest (12)
Marx et Engels (76)
Marxisme XXIè siècle (61)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (156)
Médias (22)
Naville Pierre (7)
Nouveau Parti Anticapitaliste (63)
Pays arabes (34)
Philosophie (139)
Polars (123)
Politique (189)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (80)
Quatrième Internationale - LCR (120)
Question juive (44)
Question nationale (12)
Romans et littérature (215)
Rosa Luxemburg (21)
Révolution française (18)
Révolution russe / IIIè Internat (86)
Santé et sciences (32)
Sociologie du travail (60)
Syndicalisme (39)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (41)
USA (76)
Victor Serge (17)
Maspéro : Gerda Taro, l'ombre d'une photographe
[François Mapéro]
14.20 €
Maspéro : Gerda Taro, l'ombre d'une photographe
Cliquer pour agrandir

Tombée en 1937 sur le champ de guerre espagnol, Gerda Taro fut la compagne de Robert Capa A l'occasion des 70 ans de la guerre d'Espagne, François Maspero lui consacre un vibrant hommage dans "L'ombre d'une photographe, Gerda Taro", qui vient de sortir aux éditions du Seuil. François Maspero s'interroge longuement sur le destin exceptionnel de celle qui est morte la veille de ses 27 ans pour avoir voulu, une fois de plus (une fois de trop ? ) monter au front pour immortaliser le combat et la cause des républicains. "Si votre photo n'est pas bonne..." On connaît la phrase de Capa : "Si votre photo n'est pas bonne, c'est que vous n'étiez pas assez près". Pour n'avoir pas voulu encourir pareil reproche, Gerda Taro s'est éteinte, en juillet 1937, dans un hôpital de Madrid, après avoir été éventrée par un char. Retour sur cette flamboyante jeune fille, née Gerta Pohorylle en 1910 à Stuttgart dans une famille de la bonne bourgeoisie juive. Enfance dorée et jeunesse heureuse, dans des collèges suisses où elle apprend l'anglais, le tennis et les bonnes manières. Mais les périls montent en Allemagne. En 1933, peu après l'arrivée d'Hitler au pouvoir, Gerta est embarquée un soir pour avoir distribué des tracts anti-nazis, alors qu'elle s'apprêtait à aller danser. Emprisonnée, elle s'excuse auprès de ses co-détenues de sa robe de bal si peu appropriée aux circonstances. Gerta, écrit Maspero, "était la légèreté même". Elle sera libérée grâce à son passeport... polonais : en ces temps agités qui suivirent le traité de Versailles, la nationalité polonaise fut attribuée à a sa famille, originaire d'un territoire attribué à la Pologne après le démantèlement de l'empire austro-hongrois. Libérée, la jeune fille choisit l'exil à Paris. Belle, insouciante, polyglotte et débrouillarde, elle intègre tout naturellement ces cercles d'intellectuels et d'artistes qui feront la gloire du Montparnasse des années 30. Et elle y rencontre un autre exilé, Endre Friedmann, juif hongrois qui a fui son pays et se lance dans la photographie. L'invention de Capa Pour mieux vendre les photos de Friedmann, le couple, malicieux, les attribue à un pseudo-photographe américain, riche et célèbre. Et c'est sous ce nom de fiction qu'Endre Friedmann deviendra célèbre : Capa. Robert Capa. Inspiré de magazines américains, des journaux qui font la part belle à la photo commencent à voir le jour en France. C'est pour "Vu" de Lucien Vogel et "Regards", dirigé par Louis Aragon, que Friedmann et celle qui a pris, de son côté, le nom de Gerda Taro, partent pour l'Espagne républicaine. Ils y réaliseront, côte à côte ou séparément, des centaines de photos de la République espagnole et de son armée. Et Maspero s'attarde longuement sur celle de Capa qui est restée dans la postérité: ce soldat loyaliste (photo) fauché en plein élan, d'une balle dans la tête, et qui lâche son fusil dans sa chute. Photo posée, comme l'a susurré la rumeur ? Photo réelle, réaffirme Maspero. Le cliché, dit-il, est pris en contre-plongée parce que Capa cherchait à éviter les balles. Ce beau livre est aussi une étude de ces premiers moments forts du photo-journalisme, nés de l'invention de l'instantané. La force des images était encore intacte, et, pour la plupart des lecteurs, elles disaient la vérité. Juste une image, une image juste, comme disait Godard. Quelle influence a pu avoir l'appareil communiste sur ce couple mythique ?. Le parti communiste, rappelle Maspero, a organisé de grandioses funérailles pour Gerda Taro. Cela suffit-il à en faire un agent de l'URSS ? Maspero souligne que Capa et Taro ont commencé à couvrir la guerre civile espagnole dans les rangs des anarchistes ou des trotskistes. Voilà des agents peu dans la ligne. Et de les acquitter dans ce procès (que lui seul dresse). Qui en doute ? Gerda Taro (morte en Espagne en 1937) et Robert Capa (qui a sauté sur une mine en Indochine en 1954) étaient "des êtres intensément libres". source : France3 140 pages édition : mars 2006

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le mercredi 28 novembre, 2007.
Critiques
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Bensaïd : Une lente impatience
Bensaïd : Une lente impatience
Adorno-Benjamin, correpondance 1928-1940
Adorno-Benjamin, correpondance 1928-1940
Achebe Chinua : Tout s'effondre
Achebe Chinua : Tout s'effondre
Huet : Les émeutiers
Huet : Les émeutiers
Le pari mélancolique
Le pari mélancolique
Cobb : Les sentiers de la gloire
Cobb : Les sentiers de la gloire
Panier plus
1 x Lequenne : Contre révolution dans la révolution
1 x DVD : De mémoires d'ouvriers
1 x Fond.Copernic : Le code du travail en sursis
1 x Filoche : Comment résister aux lois Macron et El Khomri
62.00 €
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Larrere : Rage against the machisme
Larrere : Rage against the machisme
18.90 €
Promotions plus
Sous les plis du drapeau rouge
Sous les plis du drapeau rouge
49.90 €
20.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France