Aller au contenu

Buber-Neumann : Déportée en Sibérie

Ref.: 958

Buber-Neumann, Margarete

Disponibilité: Disponible Hors stock
Prix promo 7,50 € Prix normal 7,60 €

En 1926, à 25 ans, Margarete Buber-Neumann entre au parti communiste allemand. Après avoir fui le nazisme avec son compagnon Heinz Neumann, l'un des leaders du Parti, le couple se retrouve à Moscou. Mais, en 1937, Heinz est arrêté et Margarete, jugée à son tour « déviationniste », est condamnée à cinq ans de travail forcé dans un « camp d'amélioration » en Sibérie. Un « geste d'amitié » de Staline à Hitler, en 1940, lui vaut d'être livrée à la Gestapo, et internée au camp de concentration pour femmes de Ravensbrück. Après la guerre, le témoignage de Margarete Buber-Neumann au procès Kravchenko devait faire sensation. C'était la première fois qu'un témoin digne de foi venait attester l'existence des camps de déportés politiques en Sibérie. MARGARETE BUBER-NEUMANN Née en 1901 à Postdam, elle fut arrêtée et envoyée en Sibérie puis, en 1940, livrée à la Gestapo et internée au camp de Ravensbriick. Libérée en 1945, elle vivra à Francfort où elle décédera le 6 novembre 1989. 343 pages Edition : 2004