Aller au contenu

Naville, Pierre


  • Naville : L'entre-deux guerres, la lutte des classes en France. 1926-1939

    ETAT : très bon, pages jaunies, il s'agit des articles écrits par Naville pour les journaux de la IVè internationale entre 1926 et 1939 (Clarté, La Lutte des Classes, La Vérité, Révolution, La Lutte Ouvrière et Quatrième Internationale. 630 pages édition : EDI 1975

    25,00 €
  • Naville : La passion de l'avenir, le dernier cahier (1988-1993)

    Notre société se débat aujourd''hui dans une situation de crise qui engendre le pessimisme. Cette situation invite à se poser des questions de fond : quelles valeurs opposer à la marchandisation du monde ? Que peut la littérature ? La recherche scientifique ? La politique ? Comment se débarrasser des mensonges dominants ? Comment refonder le socialisme ? A ces questions, Pierre Naville est un des rares esprits à avoir su donner des réponses.
    Co-fondateur du mouvement surréaliste dans les années vingt, communiste et dirigeant de l''Opposition de gauche dans les an-nées trente, compagnon de Léon Trotsky, initiateur du PSU et sociologue de premier plan, directeur de recherche au CNRS, théoricien longtemps présent sur la scène internationale, Pierre Naville ouvre, à la fin du XXe siècle, des perspectives inédites. Le présent ouvrage est principalement constitué par le dernier Cahier posthume (1988-1993) de Pierre Naville. Michel Burnier, Véronique Nahoum-Grappe, Roberto Massari, Maurice Nadeau l''accompagnent de textes montrant l''usage qui peut en être fait.
    Alain Cuenot dresse une chronologie de la vie et des oeuvres de Pierre Naville. Cet ouvrage intéresse chercheurs et étudiants, militants et politiques, intellectuels de toutes disciplines, soucieux d''un avenir à inventer.

    Edition : 2010

    20,30 €
  • Naville : Le temps du surréel

    Tome I : l'espérance mathématique Pierre Naville a été l'un des initiateurs du mouvement surréaliste, en 1924, directeur avec Benjamin Péret de cette revue aussi moderne qu'historique: La révolution surréaliste Sur le mode poétique, dans la vérité critique de l'expression. il relate ce que fut cette explosion. «au centre rougeoyant d'une Chose qui eut lieu, presqu'indépendamment de ceux qui en furent les habitants rapides. magnifiques et disloqués. Rare fleur de la vie, elle apparaît et monte parmi les orties naissantes d'un crépuscule refusé, un don soudain d'étrange énergie partagé entre quelques-uns...", comme le dit René Char. Des réalités, des faits, et même des documents, mais ni anecdotes ni stupides détails. scories. Pierre Naville prenait à bras le corps cette promesse : la révolution. Comment l'instruire ? par où en passer? On connaît mal les dissentiments, les polémiques qui s'ensuivirent. On les trouve ici. avec leurs prolongements d'aujourd'hui, qui butent sur sur ce qu'on appelle "révolution culturelle"-. Le «temps du surréel» n'est ni passé, ni mort. I1 vit à son heure, il renaît chaque fois que l'on évoque ces écrivains qui sont ici restaurés dans leurs racines : Péret, Breton, Éluard, Desnos..., ceux de la première heure. Aujourd'hui que le nouveau Léviathan menace, c'est une sorte de quatrième manifeste du surréalisme qui s'esquisse dans cet ouvrage où l'ouverture poétique se confond avec une vision politique lointaine, par delà les orages à venir. 513 pages Edition : 1977

    29,00 €
  • Naville : Mémoires imparfaites

    ETAT : très bon. "Les témoignages demeurent, durent, s'ils sont matériels. Mais comment ont-ils pris la forme où je les découvre? Qui leur a donné ce visage qui répond au mien? Ma propre mémoire les a peut-être enregistrés. Mémoire, vie insolite, trompeuse à sa manière, déchets que nous appelons souvenirs! Retournez, un demi-siècle plus tard, là où vous avez aimé, souffert, interrogé; que découvrez-vous? Un mensonge, une trahison parfois, rarement un plaisir et une joie. La mémoire est triste lorsqu'on la ressuscite au hasard des rencontres, d'un imaginaire frelaté." Pierre Naville prend comme prétexte la redécouverte de son carnet de captivité - le seul journal qu'il ait vraiment tenu - pour interroger le passé, son passé. Il entrecoupe la lecture de ces pages oubliées de souvenirs, de portraits d'amis, de réflexions sur le monde présent. André Gide, Léon Trotsky, Louis-Ferdinand Céline, Henri Bergson et bien d'autres se retrouvent en ce siècle mouvementé, ponctué par des guerres de plus en plus barbares, de plus en plus absurdes. Et pourtant, l'esprit s'active autant que le système économique mondial se développe. Et pourtant, la religion, le progrès, l'utopie, largement contestés dans nos sociétés industrielles, nourrissent encore nos rêves et nos espoirs. Et pourtant, sur tous les continents se manifeste une volonté de mieux vivre, de réaliser la liberté, de conquérir l'autonomie. Pierre Naville, né en 1904, surréaliste puis militant trotskyste, principal animateur en France de la sociologie du travail, passionné de stratégie et d'études militaires, nous confie sa mémoire vagabonde, sa vérité à rebours, ses expériences esthétiques et son amour de la vie. Le sociologue se fait ici intime et s'associe à son auteur préféré, Thomas Hobbes, confirmant que "l'imagination et la mémoire sont une seule et même chose". Dessin de couverture : Pierre Naville par Violette Chapellaubeau. 290 pages édition La Découverte 1987

    14,00 €
  • Naville : Théorie de l'orientation professionnelle

    L'orientation professionnelle est un des plus grands : problèmes sociaux de notre temps. Le choix d'une profession et l'entrée dans la vie active posent la question essentielle, pour toutes les sociétés, du devenir de l'enfant. Sous une forme souvent critique, Pierre Naville discute les problèmes de la division du travail, du développement des aptitudes, de la répartition des activités et de l'éducation permanente. L'auteur, psychologue et sociologue, expose les fondements d'une théorie qui tient compte en même temps des besoins sociaux et des préférences individuelles. 376 pages Edition : 1972

    4,00 €
  • Naville : Trotsky vivant

    C'est à Moscou, en 1927, que Pierre Naville rencontre pour la première fois Trotsky. Devenu l'un des principaux animateurs du groupe trotskyste français, il a l'occasion de le rencontrer ailleurs, à Prinkipo, à Copenhague, à Paris. Il est l'un des rares à avoir pris toute la mesure de l'homme, du théoricien, du chef de parti.
    Son admiration pour un homme hors du commun est évidente, elle n'est pas aveugle. C'est un partisan lucide qui raconte, découvre et révèle. Grâce à Pierre Naville, on voit mieux les raisons pour lesquelles la pensée et l'action passée de Léon Trotsky revêtent aujourd'hui une telle importance.

    275 pages Edition : 1988

    17,00 €
  • Naville : Trotsky vivant

    ETAT : première de couverture déchirée en haut et rescotchée, solide, 200 pages
    édition : Julliard 1962

    8,00 €