Aller au contenu

Collectif


  • "dir." Roland Simon : Histoire critique de l'ultra-gauche, trajectoire d'une balle dans le pied

    Ici un territoire se dessine, des critiques de gauche (le la social-démocratie à l'Internationale situationniste en passant par la Gauche germano-hollandaise ; la Gauche dite italienne et les multiples groupes et publications qui en sont issus ; Socialisme ou Barbarie et sa descendance ; le communisme libertaire avec Noir et Rouge. Territoire théorique pour une histoire qui ne serait pas générale, mais critique. La révolution et le communisme, pour l'ultragauche. étaient la libération du travail et l'affirmation du prolétariat. comme classe dominante, mais toutes les médiations rationnelles et pratiques conduisant à ce but sont critiquées et supprimées : syndicats, partis (le masse, parlementarisme, critique même de l'intervention dans la lutte de classe. Tout y est suspendu à une mystique de l'autonomie (comme contenu de la révolution)/auto-organisation (comme forme) ou du Parti, qui doit être la révélation de l'être véritablement révolutionnaire du prolétariat, faisant exploser son existence de classe. En ce sens, son itinéraire peut être décrit comme trajectoire d'une balle dans le pied. Une relation incontournable existe entre l'existence du prolétariat, comme classe (le ce mode de production, le capitalisme, et cet être révolutionnaire dont l'ultragauche attendait la libération ; relation qu'elle a échoué à comprendre et à théoriser. Pourtant, elle nous a suggéré que la révolution n'était pas l'affirmation de la classe telle qu'elle existe, tout en la comprenant comme l'affirmation d'une nature révolutionnaire propre : c'était là sa dynamique et sa contradiction, et par là, elle nous a amenés jusqu'au point où nous pouvons la quitter. TABLE DES MATIÈRES Introduction . . 9 Sigles utilisés . 12 I- La Gauche germano-hollandaise . 15 Diagramme: .La Gauche allemande 16 Chronologie : La Révolution allemande 17 Expose 19 Il- La Gauche italienne et les début de l'ultragauche en France 41 Diagramme :La Gauche italienne 45 Chronologie :.La Gauche italienne 46 Exposé 1 : La Gauche italienne 51 Exposé 2 : L'ultragauche en `France 76 III- Les Groupes/revues Socialisme ou Barbarie & Noir et Rouge 87 Diagramme : Socialisme ou Barbarie 91 Chronologie : Socialisme ou Barbarie 92 Encart : subsomption formelle etsubsomption réelle... 95 Exposé 1 : Socialisme ou Barbarie 97 Encart : Craquements dans le bloc de l'EST 157 Encart :.Les Accords Renault du 15 septembre 19S5 165 Diagramme : ,La Mouvance trotskiste 168 Diagramme :.Le Communisme libertaire 170 Chronologie :.Le Communisme libertaire 171 Exposé 2 :.Le Communisme libertaire 174 IV- l'internationale Situationniste 199 Chronologie : L'lnternationale situationniste 200 Exposé 203 Postface : Textes de TC 14 . 271 Annexe : Ultragauche et négationnisme . 307 Notices biographiques . 312 Bibliographie .334 330 pages édition : juin 2009

    15,30 €
  • 1917, Octobre rouge, 28 nouvelles noires

    C’est la feuille de route donnée à vingt-huit auteur-e-s de romans noirs et de polars. Ils n’ont pas eu besoin d’éléments de langage supplémentaires pour débrider leurs imaginations et acérer leurs plumes. Curieusement, aucun-e d’entre eux, d’entre elles n’a pensé au centenaire de l’apparition de la Vierge à de petits portugais ou à la mort de Buffalo Bill. Comme quoi, la révolution d’Octobre reste une valeur sûre....
    Cette série de nouvelles noires éditée dans la collection Polar rouge des Éditions Arcane 17, après Franco la muerte et Mortelles primaires, s’attaque à l’Histoire et aux révolutions d’hier et aujourd’hui.

    Avec Gilles Vidal, Gérard Streiff, Fred Prilleux, Francis Pornon, Philippe Pivion, Philippe Paternolli, Max Obione, Chantal Montellier, Jacques Mondoloni, Philippe Masselot, Roger Martin, Hervé Le Corre, Christian Kazandjian, Thomas Jimenes et Céline Servat,Maurice Gouiran, Mano Gentil, Denis Duclos, Pierre Domenges, Pierre Dharréville, Jeanne Desaubry, Dominique Delahaye, Gilles Del Pappas, Thierry Daubrège, Didier Daeninckx, Xavier-Marie Bonnot, Antoine Blocier, Diego Arrabal, Eva Almassy

    édition : octobre 2017

    21,00 €
  • 40 ans de slogans féministes

    40 ANS DE SLOGANS FÉMINISTES 1970-2010 Corinne App, Anne-Marie Faure-Fraisse, Béatrice Fraenkel, Lydie Rauzier Les quelque 600 slogans ici rassemblés tracent le fils rouge des combats féministes en France entre 1970 et 2010. Paroles vivantes scandées, criées, chantées dans les manifestations, ces "mots de désordre" témoignent de la créativité sans cesse renouvelée des innombrables actrices d'une histoire collective. La manifestation féministe innove dans la longue histoire des rassemblements militants. novembre 2011 • 244 pages

    18,00 €
  • Acides : Arrêtons les frais, pour un enseignement supérieur gratuit et émancipateur

    EXTRAIT :

    Si l’on a ainsi refusé de se laisser enfermer dans le piège d’une discussion purement comptable, c’est qu’il importe de réinscrire la controverse sur le mode de financement de l’enseignement supérieur dans le débat plus large sur le fonctionnement inégalitaire du système éducatif et les formes de ségrégation entre filières d’enseignement, en particulier la division entre grandes écoles et classes préparatoires d’un côté, et universités de l’autre.
    Accueillant pourtant un public socialement favorisé, les premières bénéficient d’un financement bien supérieur à celui des secondes, qui recrutent davantage parmi les classes moyennes et populaires. Prendre au sérieux le caractère hautement politique du problème du financement de l’enseignement supérieur nous amènera ainsi à rencontrer, à partir de la question spécifique des frais d’inscription, les thématiques de la démocratisation scolaire, des conditions de vie des étudiants, du système de bourses et d’aides, mais aussi de la progressivité de l’impôt ou de la politique du logement.
    Sans doute pourra-t-on nous rétorquer : "qui trop embrasse mal étreint". Mais à trop vouloir restreindre le champ d’analyse, on en oublie parfois et le tableau général, qui donne sens au problème des frais d’inscription, et les enjeux politiques globaux, sans lesquels l’écriture de ce livre n’aurait pas valu une heure de peine.

    édition : janvier 2015

    8,00 €
  • Actualité de l'anarchisme

    Anarchie : le mot fait peur. On aoublïé que l'anarchisme était d'abord un projet de société « libre » et « égalitaire ». En cette fin de millénaire marquée par l'absence d'idéaux et d'espoir, où l'« utilitarisme » et le « pragmatisme » sont plus que jamais ressentis comme une chape de plomb, les idées utopiques redeviennent nécessaires à l'évolution et au devenir de nos sociétés. Dans ce contexte, la pensée anarchiste propose un mode d'organisation sociale alternative, où l'Etat centralisateur serait remplacé par une démocratie directe engageant la participation et les responsabilités de tous et toutes, organisée sur le principe politique du fédéralisme : projet révolutionnaire dont la mise en aeuvre exige une rupture épistémologique ou ontologique qualitative. Si les idéaux libertaires ne présentent jamais de « grand dessein », comme le « socialisme scientifique », ils sont enracinés dans la pratique quotidienne. L'importance des idées libertaires dans la mouvance « écologique », surtout hors de France, témoigne de l'intérêt de l'anarchisme comme réponse positive aux besoins ponctuels et concrets. C'est cette dialectique, entre les problèmes pratiques au quotidien et la vision utopique et véritablement révolutionnaire du futur, qui nourrit la force des principes libertaires. Les anarchistes : éternels perdants de l'histoire, ou précurseurs d'un monde qui sera libertaire ou ne sera plus ? 208 pages Edition : 1997

    20,85 €
  • Actuel Marx : Le racisme après les races

    D'où vient le «racisme»? Et quel est son avenir? Cet ensemble de travaux de philosophes, d'anthropologues et d'historiens vise à cerner les origines du phénomène, les circonstances singulières de la construction de son concept, l'imbrication complexe de l'oppression de «race» avec la domination de «sexe» et de «classe», le refoulement, la dénégation, dont il fait l'objet dans la tradition française, les conditions de son omniprésence souterraine dans l'Europe d'aujourd'hui. DOSSIER : LE RACISME APRÈS LES RACES COORDONNÉ PAR ÉTIENNE BALIBAR ÉTIENNE BALIBAR, La construction du racisme GÉRARD MOLINA, Charles Darwin et la question du racisme scientifique FRANÇOISE VERGES, « Le Nègre n'est pas. Pas plus que le Blanc ». Frantz Fanon, esclavage, race et racisme. MAHMOOD MAMDANI, Race et ethnicité dans le contexte africain ANN LAURA STOLER, Genre et moralité dans la construction impériale de la race PHILOMENA ESSED, Racisme et préférence pour l'identique: du clonage culturel dans la vie quotidienne ALBERTO BURGIO, La « guerre des races » et le Nouvel Ordre Européen INTERVENTIONS RAHEL JAEGGI, Une critique des formes de vie est-elle possible? Le négativisme éthique d'Adorno dans Minima Moralia JEAN-PHILIPPE DERANTY, Les horizons marxistes de l'éthique de la reconnaissance OLIVIER NEVEUX, La déclaration d'État. Sur le « théâtre politique » d'Alain Badiou ISAAC JOHSUA, Penser le socialisme comme un possible 222 pages Edition : 2005

    24,50 €
  • Actuel Marx n°42 : Amérique latine en lutte

    L’Amérique Latine est, du point de vue des luttes contre le néolibéralisme et de la recherche d’alternatives à gauche, un espace en pleine effervescence. Il s’agit ici de tenter d’analyser, en utilisant les instruments de la critique sociale (notamment marxiste), les luttes politiques et sociales qui se développent sur ce continent, dans une perspective historique qui permette de saisir à la fois les tendances de longue durée et les phénomènes nouveaux surgis au cours des dernières années. SOMMAIRE Dossier : L’Amérique Latine en lutte. Hier et aujourd’hui sous la direction de Gérard Duménil et de Michael Lowy Discussion (avec Armando Boito, Ana Esther Ceceña, Guillermo Almeyra et Carlos Nelson Coutinho), Luttes sociales et perspectives politiques M. Löwy, Le marxisme en Amérique latine. De José Carlos Mariategui aux Zapatistes du Chiapas J. Falquet, Le mouvement féministe en Amérique latine et aux Caraïbes : défis et espoirs face à la mondialisation néolibérale J. Baschet, L’expérience zapatiste, à treize ans du soulèvement armé de 1994 E. Gogol, La bataille d’Oaxaca : répression et résistance révolutionnaire S. Ville, La révolution bolivarienne du Venezuela H. Do Alto, De la Révolution Nationale à la victoire d’Evo Morales. Retour sur un demi-siècle de luttes en Bolivie populaire (1952-2007) R. Antunes, Les luttes sociales dans la sphère du travail au Brésil. Quelques défis passés et présents M. Lemoine, Le progrès des gauches en Amérique Latine : gouvernements, mouvements sociaux et luttes indigènes Interventions M. Krätke, Journalisme et science. L’importance des travaux journalistiques de Marx pour sa critique de l’Economie politique Duménil, Lojkine, Vakaloulis, Adieu au salariat bipolaire ? Entretien C. Whitaker, Le défi du Forum social mondial : un autre monde au-delà du capitalisme Livres 226 pages édition : octobre 2007

    24,50 €
  • Agamben, Badiou, Bensaïd etc : Démocratie, dans quel Etat?

    "Qu'est-ce qu'un démocrate, je vous prie ? C'est là un mot vague, banal, sans acception précise, un mot en caoutchouc." Cette question, ce jugement sans appel d'Auguste Blanqui datent d'un siècle et demi mais gardent une actualité dont ce livre est un signe. Il ne faut pas s'attendre à y trouver une définition de la démocratie, ni un mode d'emploi et encore moins un verdict pour ou contre. Les huit philosophes qui ont accepté d'y participer n'ont sur le sujet qu'un seul point commun : ils et elles rejettent l'idée que la démocratie consisterait à glisser de temps à autre une enveloppe dans une boîte de plastique transparent. Leurs opinions sont précises dans leurs divergences, voire contradictoires - ce qui était prévu et même souhaité. Il en ressort, pour finir, que tout usé que soit le mot "démocratie", il n'est pas à abandonner à l'ennemi car il continue à servir de pivot autour duquel tournent, depuis Platon, les plus essentielles des controverses sur la politique. Au sommaire * Giorgio Agamben, Note liminaire sur le concept de démocratie * Alain Badiou, L'emblème démocratique * Daniel Bensaïd, Le scandale permanent * Wendy Brown, Nous sommes tous démocrates à présent * Jean-Luc Nancy, Démocratie finie et infinie * Jacques Rancière, Les démocraties contre la démocratie * Kristin Ross, démocratie à vendredi * Slavoj Zizek, De la démocratie à la violence divine 155 pages édition : avril 2009

    13,20 €