En termes économiques, on a découvert avec la révolution scientifique qu'une explication théorique coûtait moins cher que certaines observations : Newton avait prévu l'aplatissement de la Terre sans qu'on ait besoin d'aller voir aux pôles ; aujourd'hui grâce à la rapidité des ordinateurs et des réseaux, les termes de la comparaison s'inversent. A ceci, Hubert Krivine répond notamment que les big data et l'intelligence artificielle qui se fonde sur elles sont conservatrices, et que si elles conviennent aux assureurs, elles ne peuvent pas prévoir des choses nouvelles et extraordinaires.
Les ordinateurs composent aujourd'hui sur demande du Mozart ou des ballades celtiques, aucun n'invente de musique nouvelle. Ils conduisent des voitures, mais aucun n'explique le mystère de la "matière noire". La machine peut aider l'homme, elle ne le remplacera pas.

édition : juin 2018"/>
Adresse email: Mot de passe :


osCommerce

  Accueil » Hubert Krivine
Recherche rapide
 
Auteurs
Thèmes
**CADEAUX 2017-2018** (20)
Afrique (35)
Allemagne (31)
Amérique Latine (45)
Anarchie (34)
Antilles (12)
Art, théâtre, poésie, photos (14)
Asie (9)
Bandes dessinées (99)
Beaux livres (10)
Benjamin Walter (19)
Bensaïd Daniel (40)
Boutique
Chine (3)
Colonisation et esclavage (34)
Commune de 1871 (34)
Contretemps revue (39)
Cuba - Che Guevara (16)
DVD-CD-CDrom-VHS (74)
Dissidences revue (7)
Ecologie (57)
Economie (122)
Editions AEP
Editions El Ibriz (5)
Education, pédagogie (36)
En lengua espanola (1)
Enfants (55)
Espagne (58)
Europe de l'Est (3)
Europe de l'Ouest (7)
Ex-URSS (23)
Fascisme / Extrême-droite (55)
Front populaire (9)
Gauche radicale (59)
Genres et sexualités (174)
Gramsci Antonio (13)
Histoire du mouvement ouvrier (132)
Homo- sexualités (9)
Immigration et/ou postcolonialis (54)
Italie (14)
Justice injustice prison (17)
Lénine (31)
Mai 68 (33)
Mandel Ernest (14)
Marx et Engels (69)
Marxisme XXIè siècle (43)
Marxisme classique (21)
Marxisme moderne (155)
Médias (21)
Naville Pierre (5)
Nouveau Parti Anticapitaliste (58)
Pays arabes (29)
Philosophie (133)
Polars (101)
Politique (154)
Première et deuxième guerre mond (22)
Proche et Moyen-Orient (78)
Quatrième Internationale - LCR (111)
Question juive (43)
Question nationale (12)
Romans et littérature (179)
Rosa Luxemburg (20)
Révolution française (19)
Révolution russe/Internationale  (84)
Santé et sciences (26)
Sociologie du travail (55)
Syndicalisme (37)
Tiers monde (5)
Trotsky/ trotskysme (40)
USA (66)
Victor Serge (17)
Krivine : Comprendre sans prévoir, prévoir sans comprendre
[Hubert Krivine]
12.00 €
Krivine : Comprendre sans prévoir, prévoir sans comprendre
Cliquer pour agrandir

L'idée que comprendre permet de prévoir est une idée moderne. Elle est fondée sur la découverte que le monde physique obéit à des lois (Galilée, et surtout Newton). Elle a mis fin à la pensée magique et elle est à la base de la révolution scientifique et du monde moderne. Or nous assistons à la dissociation de ces deux choses. D'une part, on réalise par exemple que les lois mathématiques de certains phénomènes, mêmes parfaitement connues, sont si sensibles à la moindre imprécision dans les données que cela rend la prévision impossible en pratique.
C'est le fameux "effet papillon" : un battement d'ailes à Rio pourrait être la cause d'une tornade au Texas. D'un autre côté, la puissance des big data rendrait inutile, selon certains essayistes et quelques scientifiques, le raisonnement théorique. On n'aurait plus besoin de comprendre les causalités puisque la corrélation suffirait. Un retour au CASSINI Moyen Age en somme, aux recettes qui ont marché, mais avec des données des millions de fois plus nombreuses.
En termes économiques, on a découvert avec la révolution scientifique qu'une explication théorique coûtait moins cher que certaines observations : Newton avait prévu l'aplatissement de la Terre sans qu'on ait besoin d'aller voir aux pôles ; aujourd'hui grâce à la rapidité des ordinateurs et des réseaux, les termes de la comparaison s'inversent. A ceci, Hubert Krivine répond notamment que les big data et l'intelligence artificielle qui se fonde sur elles sont conservatrices, et que si elles conviennent aux assureurs, elles ne peuvent pas prévoir des choses nouvelles et extraordinaires.
Les ordinateurs composent aujourd'hui sur demande du Mozart ou des ballades celtiques, aucun n'invente de musique nouvelle. Ils conduisent des voitures, mais aucun n'explique le mystère de la "matière noire". La machine peut aider l'homme, elle ne le remplacera pas.

édition : juin 2018

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le vendredi 29 juin, 2018.
Critiques
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Serge Victor: Essai critique sur Nietzsche
Serge Victor: Essai critique sur Nietzsche
Lequenne : Contre révolution dans la révolution
Lequenne : Contre révolution dans la révolution
Chibber Vivek : La théorie postcoloniale et le spectre du capital
Chibber Vivek : La théorie postcoloniale et le spectre du capital
Bihr : Le premier âge de la mondialisation, tome 1 1415-1763
Bihr : Le premier âge de la mondialisation, tome 1 1415-1763
Pasukanis : La théorie générale du droit et le marxisme
Pasukanis : La théorie générale du droit et le marxisme
Palheta : La possibilité du fascisme
Palheta : La possibilité du fascisme
Panier plus
vide
INTROUVABLES plus
vers la librairie
vers les introuvables
Du même auteur
Autres articles
Critiques plus
Ecrire une critiqueEcrire une critique pour ce livre !
Nouveautés plus
Pinçon-Charlot, G Meurice, Manotti : Ford, MËME PAS MORT !
Pinçon-Charlot, G Meurice, Manotti : Ford, MËME PAS MORT !
8.00 €
Promotions plus
DVD : Les Lip, l'imagination au pouvoir
DVD : Les Lip, l'imagination au pouvoir
18.00 €
16.00 €
Informations
transportconfidentialité
Qui sommes-nous ?contact

Réalisation du site de la Librairie La Brèche : Fred Rosmorduc
Copyright © 2003 osCommerce
Powered by osCommerce
Traduction par Delaballe - osCommerce France